Social Media Manager VS Community Manager

Il fallait absolument que je revienne sur ces différents métiers et surtout que chacun comprenne exactement qui fait quoi afin de ne pas sombrer dans la facilité de les noyer dans le même panier.

Au Gabon, avec beaucoup de retard bien sûr, les métiers du numérique et plus précisément du web social font le buzz et cela pousse certains esprits affutés à s’y engouffrer. Cet article est destiné à vous aider à comprendre non seulement les différents métiers mais surtout à vous faire comprendre une bonne fois pour toute que ces métiers sont différents sinon ils n’auraient pas des noms différents.

Qui fait quoi ?

Pour ce premier jet, je vais m’attarder sur les métiers de Social Media Manager et de Community Manager. Pour ce qui est du SMM, en entreprise il définit la stratégie sur les réseaux sociaux et accompagne sa mise en œuvre. En fonction du domaine d’activité de l’entreprise il peut être orienté sur le volet communication ou d’avantage sur la notion de support client (SAV). Garant de la réputation de l’entreprise sur les réseaux sociaux et il est possible que ses tâches aillent au-delà du management de ces derniers en étant intégré à une direction marketing. Habituellement le SMM a sous son aile une ou plusieurs équipes composées de différents profils de poste (community managers, créateurs graphistes, social media analyst….) qui peuvent être regroupés au sein d’une task force appelée social media room.

Dans le développement de la fonction, le SMM peut exercer sa fonction au niveau local comme à l’international en pilotant des équipes à distance.

Comme mentionné plus haut, même si dans l’entendement les deux métiers semblent se confondre au sein des grandes entreprises, le community manager est théoriquement plus axé vers l’opérationnel.

Pour être plus explicite, dans de grandes entreprises, plusieurs community managers peuvent ainsi opérer sous l’autorité d’un social media manager.

Le CM quand à lui est chargé de publier du contenu attractif et diversifié sur une marque, engager la conversation avec les cibles de l’entreprise donc en gros animer et fédérer les socionautes tout en étant capable de jongler de réseau social à réseau social.

Si les deux fonctions comptent alors bien des compétences communes, leur mise en pratique s’inscrit dans une dynamique différente car lorsque le CM est orienté opérationnel, le SMM est plus stratégique.

Le SMM pense stratégie, imagine les campagnes, définie une ligne éditoriale et organise la diffusion du contenu. Vous l’aurez compris, l’activité du SMM intervient plus en amont comparativement à celle du CM.

Alors, qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à laisser votre commentaire et à partager l’article sur vos réseaux.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire