Facebook au Gabon: 10 raisons de s’y investir

Mbolo !

Aujourd’hui le Gabon compte +680K utilisateurs Facebook, ce qui fait du réseau social crée par Mark Zuckerberg en 2004, le premier réflexe des gabonais une fois sur le web social !

Cet article a pour objectif de vous donner non seulement dix raisons d’intégrer Facebook dans votre plan média, quelques conseils avant d’y aller mais surtout des raisons d’y exposer vos produits sur le réseau social numéro UN au Gabon.

Mais attention cela ne se limite pas à ces dix raisons, il y a un gros travail à faire derrière surtout en ce qui concerne le contenu et la conversion des utilisateurs.

Cette précision pour vous montrer qu’au-delà de ces dix raisons il est possible de faire du business avec Facebook mais surtout qu’il y’a des préalables à respecter pour gagner avec Facebook.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je vais vous présenter le Top 20 des sites internet les plus visités au Gabon afin de mieux comprendre la place de Facebook sur le web gabonais.

Selon la dernière étude réalisée par l’agence social media We Are Social et le pure-player Hootsuite, étude qui date de janvier 2018, les vingt sites web les plus visités sont les suivants :

Comme vous pouvez le constater aucunes traces de Twitter, LinkedIn ou autres mais Facebook est classé quatrième dans le classement Alexa.

​​​​​Après cette infographie, découvrons ensemble les 10 raisons pour vous d’investir sur Facebook au Gabon en 2018 et de profiter de cette grosse opportunité!

  1. Quasiment toutes vos cibles y sont

Comme dis en introduction, Facebook est le premier réflexe des gabonais et pour preuve, ils sont +680K dessus !

  1. La publicité y est moins chère

Là ou Facebook dame le pion à ses concurrents se situe à ce niveau. Dans le marché de la publicité en ligne Facebook a les tarifs les plus bas du marché peu importe votre objectif publicitaire : notoriété, conversion, augmentation de la base de données courriel, téléchargement d’un ebook ou de devis.

Cf infographie ci-dessous

Peu importe l’objectif de votre démarche publicitaire – augmentation de la notoriété, objectif de conversion, volonté d’augmenter votre base de données courriel, téléchargement d’une brochure ou devis – les coûts publicitaires associés à une campagne sur Facebook sont parmi les plus bas quand on les compare avec les autres tactiques, traditionnelles ou numériques.

  1. Un ciblage ultra-précis

Chaque fois qu’un socionaute aime une page d’entreprise et même d’une personnalité, aime une publication tierce, que l’on partage la nouvelle vidéo de Yaya Vintch ou que l’on commente la photo des fiançailles d’un ami, Facebook emmagasine toutes ces informations pour les utiliser dans les éléments de ciblage publicitaire. En plus de ces éléments, il faudrait également considérer les éléments qui suivent extraits du dernier rapport Digital in Africa de We Are Social & Hootsuite (Janvier 2018) :

  • L’utilisateur moyen compte 372 amis et apprécie 86 pages d’entreprises ou célébrités ;
  • Facebook est le quatrième site internet le plus visité par les internautes gabonais au 01er Janvier 2018 ;
  • Un internaute gabonais passe en moyenne 10 minutes et 21 secondes sur Facebook ;
  • Sur les 680K utilisateurs que compte Facebook, 91% y accèdent via le mobile ;
  • Sur les 680K, 41% sont des femmes et 59% des hommes ;

En plus il est possible de cibler selon une centaine de critères en prenant en compte des données démographiques, en se basant sur les profils sociaux mais aussi en considérant les comportements et l’intérêt des utilisateurs.

  1. Mesurer ses actions

Nous le savons tous au Gabon, il n’est pas possible de calculer l’audimat donc de savoir qui regarde nos chaînes de télévisions. L’avantage de Facebook comme toutes les plateformes

sociales d’ailleurs est la possibilité de bénéficier de reporting très pointu autour de l’activité des pages (statistiques).

Lorsque vous lancez une campagne via Facebook Ads, il vous est possible de mesurer leur impact sur vôtre business selon une variété d’objectifs que vous vous êtes fixés au départ (trafic généré vers le site web, conversions grâce au pixel de Facebook).

Aujourd’hui il est encore plus facile d’avoir accès aux statistiques de vôtre page Facebook que ce soit via l’interface dédiée (insight) ou même par l’intermédiaire des rapports Google Analytics. En gros, il est possible de mesurer l’impact de chaque Franc CFA investi.

  1. Recrutement de profils intéressants

Bien qu’il existe des sites web dédiés au recrutement, néanmoins du haut de ses 680K utilisateurs, Facebook reste une bonne garantie pour donner de la visibilité à vos offres d’emploi et surtout à moindre coûts.

  1. Faire de la veille

Aujourd’hui Facebook à travers ses différentes communautés est un excellent outil pour effectuer une veille sur son secteur d’activité. Cela est possible en vous connectant à des pages ou à des groupes Facebook spécifiques qui peuvent devenir de formidables boîtes à idées afin de prendre le pouls du marché.

  1. Développer le capital humain

Avec l’émergence des réseau sociaux, devenus aujourd’hui de véritables médias, les concepts de B to B ou de B to C ont vue arriver le H to H qui veut littéralement dire Humain à Humain. Dans sa conception initiale, les réseaux sociaux servent avant tout à créer des interactions entre individus et c’est dans cette logique que les marques doivent mettre l’humain au cœur de leurs préoccupations en faisant de la qualité un critère bien au-dessus de la quantité. Les plus grands succès sur Facebook reposent sur l’interaction entre les marques et les utilisateurs. Vous devez prendre le temps de répondre à vos fans et d’engager la conversation avec eux.

  1. Extension vers les mobinautes

Comme dit en introduction de cet article, les gabonais accèdent à Facebook via le mobile à 91% sur les 680K utilisateurs soit plus de 500K!

L’appareil mobile est devenu aujourd’hui l’écran de choix dans le quotidien des jeunes gabonais comme des moins jeunes. C’est pour cette raison que la publicité mobile devient un véritable enjeu au Gabon, il ne passe plus une seule semaine sans que vous ne tombiez sur une bannière publicitaire a chaque fois que vous naviguez depuis votre smartphone ou tablette.

Cf. Bannière Google

Mais avec l’apparition d’applications de blocage de la publicité il devient de plus en plus difficile d’atteindre les mobinautes par de la publicité classique. C’est dans ce sens que Facebook devient un outil incontournable surtout lorsque votre publication apparaît dans le fil d’actualité des utilisateurs.

Ce qui est d’autant plus fou, la progression des utilisateurs internet croit de 2 points chaque année et celles des connexions mobiles à +3% depuis Janvier 2017 !

  1. Facebook est global

Du haut de ses 2Milliards d’utilisateurs, Facebook vous permet de toucher n’importe quel utilisateur dans le monde via la publicité ciblée et sponsorisée. Depuis le Gabon par exemple BGFI group est capable de planifier des campagnes Facebook depuis le Gabon vers ses filiales africaines (Cameroun, Congo, Togo, Sénégal…). Ainsi, BGFI s’épargne des lourdeurs autour du choix d’agences digitales dans ces pays !

  1. Diversité des formats

Ce qui est extraordinaire chez Facebook même la concurrence commence à montrer les crocs, c’est la possibilité de partager différents formats que ce soit des photos, des vidéos, des liens ou même un carrousel… Aujourd’hui, vous avez la possibilité d’être créatif dans la réalisation de vos publications afin de proposer un contenu diversifié à votre audience.

Cf. Illustration

J’espère que ces dix points vont vous pousser à vous lancer et à profiter au maximum de la puissance de Facebook. Je tiens quand même à vous rappeler que la présence de votre marque sur Facebook ne se limite pas au partage de vos offres commerciales au contraire c’est l’occasion de tisser une véritable relation avec vos clients et de viser le graal : la conversion ! Pour chaque francs CFA investi il doit y avoir retour sur investissements !

Alors, vous avez d’autres raison à rajouter au-delà de celles énumérées plus haut ? Aussi je suis disposé à répondre à vos questions en commentaires.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire