La mort du community manager gabonais (acte de décès)

Après la première partie j’ai eu plusieurs retours au sujet de la place du community manager gabonais et surtout je me suis rendu compte que je n’étais pas le seul à le penser.

Mais avant de signer l’acte de décès du CM gabonais je tiens tout de même à signaler à certains lecteurs et lectrices que je ne suis pas community manager même si l’article porte ce nom !

Le travail du community manager porte sur la connaissance approfondie des communautés du web social, communautés avec lesquelles il interagit de façon régulière et dynamique ce que je ne fais plus au quotidien mais alors qui suis-je ?

Même si les grosses marques et autres agences de communication insistent à confondre nos différents rôles je vous le redis je ne suis pas un community manager !

Un community manager ne s’occupe pas des campagnes sur le display, un community manager et même senior est focus sur les réseaux sociaux et uniquement les réseaux sociaux.

Et lorsque je dis focus sur les réseaux sociaux cela ne veut pas dire qu’il passe son temps à répondre aux commentaires des socionautes, c’est bien plus que cela même si cela ne veut pas dire que réagir aux feedbacks des clients n’est pas noble ! (nous devons être claire là-dessus).

Je crois que nous devons repartir vers la base même de notre métier et comme toute profession, le digital n’échappe pas au grand début, j’ai commencé au niveau zéro, sans compétences aucunes et de fil en aiguilles j’ai compris mon environnement après des expériences ratées en agence de communication.

Et d’ailleurs la fois ou j’ai réellement compris la place de mon job est ma période freelance. A ce moment là je me nourrissais de tout ce que Youtube avait à me donner sur la profession pour me rendre compte que mon job était bien plus complexe que cela.

Il est vrai qu’à cette période les sources fiables et cohérentes étaient difficiles à trouver surtout pour nous francophones mais j’ai tout de même pu bénéficier de certains repères de qualité à l’image de Fréderic CAVAZZA dont le blog a été une grande source d’inspiration: https://fredcavazza.net/

J’aime revenir sur l’origine des choses afin que vous puissiez comprendre que la base est primordiale car tout est une question d’étapes et dans notre pays nous avons du mal à respecter ce cheminement, nous aimons sauter les étapes car nous refusons de travailler, nous refusons d’apprendre et prendre le temps pour. On ne naît pas social media manager ou digital manager, cela s’acquiert avec l’expérience!

C’est le cas du digital manager qui au départ était community manager avant de devenir social media manager encore que tous ne finissent pas digital manager car là encore l’expérience joue un rôle très important et pour ce qui est de mon expérience personnelle, l’entrepreneuriat y a largement contribué.

Passionné d’applications mobiles, j’ai rapidement succombé à la fièvre startup sur Dakar (Sénégal) en lançant avec des amis Jofa (Joal-Fadiouth, ville située sur la petite côte du Sénégal), une startup mobile.

Durant cette période, je retiens principalement un fait majeur à savoir l’édition de l’application mobile geek by Jofa qui était un agrégateur d’infos tech que nous avons lancé avec des moyens rudimentaires mais dont le développement m’a permis d’apprendre les bases d’un projet mobile avec tout ce que cela comporte comme technologies et contraintes.

A vrai dire, je préfère survoler cette période sinon cet article n’aura jamais de fin mais je tiens encore à rappeler que le digital ne se limite pas aux réseaux sociaux car à la différence d’un social media manager, le digital manager a une grosse expérience autour du triptyque social media-appareils connectés-UX design !

En sachant que chaque partie repose sur une myriade de sous concepts divers mais pointus il parait évident que son job est très éloigné de celui du community manager voir du social media manager.

Je sais qu’à chaque article je vous apprends des choses mais la question demeure, pourquoi penses-tu que le community manager gabonais n’existe plus ?

Je vais répondre cash : il n’a jamais existé au Gabon!
Le CM actuel ou qui a toujours été au Gabon est tout sauf un CM et je le confirme car si tu gères une page Facebook et que dans ton rôle tu te contentes de publier du contenu texte ou vidéo à longueur de journée et SURTOUT que tu sais au fond de toi que ce que chaque actions que tu poses ne fait rentrer aucun Franc CFA dans les caisses du client que tu défends sur les réseaux sociaux, s’il te plait arrêtes de te mentir et répètes après moi : je ne suis pas un community manager !

Si tu es appelé social media manager et que tu ne participes a aucunes réunions stratégique avec la direction marketing en donnant ton point de vue sur des orientations purement social media, s’il te plait arrêtes de te mentir et répètes après moi : je ne suis pas social media manager !

Je ne cherche pas à vous rabaisser au contraire je compatis, je suis passé par là, le community manager n’est pas respecté au Gabon et il ne le sera probablement jamais pour deux raisons :

– Le CM n’apportera jamais de valeur ajoutée au business tant que les entreprises gabonaises ne comprendront pas les véritables enjeux de la transformation digitale ;
– Le CM dans sa forme actuelle doit disparaitre car il n’est d’aucunes utilités, il doit mûrir et se transformer en inbound marketing manager afin de réfléchir à la problématique de la conversion des prospects et à la génération de leads ;

Je vais m’arrêter ici en vous donnant rendez-vous pour mon prochain article qui va s’appesantir sur les deux derniers points qui vont donner naissance au futur métier en vogue dans quelques années au Gabon : Inbound Marketing Manager !

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire